UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Le bail rural consenti par l’administrateur d’une indivision titulaire d’un simple mandat apparent est opposable

Contrats
Outils
TAILLE DU TEXTE

L'administrateur général d’une indivision successorale peut conclure un bail rural ne relevant pas de son mandat sans que celui-ci ne devienne inopposable aux héritiers, dès lors que le preneur a pu croire en la réalité des pouvoirs de l’administrateur.

Après leur décès, deux parents laissent huit enfants pour leur succéder. Un administrateur de l’indivision successorale est nommé avec une mission d’administrer généralement la succession. Un des successeurs a demandé l’annulation de trois baux à ferme consenti par l’administrateur sur des parcelles dépendant de l’indivision. La cour d’appel de Saint-Denis de la Réunion a rejeté ses demandes le 16 avril 2018. Elle a relevé que le preneur à bail avait répondu à un appel à candidature d’une société d'aménagement foncier et (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne