Divorce : quand madame reproche à monsieur son oisiveté…

Famille
Outils
TAILLE DU TEXTE

Elle lui reproche son oisiveté. Il justifie son absence d'activité en raison des considérations du marché du travail. Le juge ne relève pas de manquement aux obligations du mariage grave ou renouvelé et prononce le divorce pour altération définitive du lien conjugal.

Mme Y. a saisi le juge pour voir prononcer le divorce aux torts exclusifs de son conjoint.Elle reproche à son époux une attitude oisive, celui-ci se complaisant dans une inactivité chronique alors même qu'il pouvait exercer sa profession d'ébénisterie, s'abstenant ainsi de contribuer aux charges du mariage. Elle constate que cette inactivité professionnelle n'a pas été de pair avec une attention au bien-être des enfants. Elle rappelle qu'en tant qu'anesthésiste en centre hospitalier, elle est soumise à des contraintes horaires certaines et (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNew ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne