Justice : Éric Dupond-Moretti présente un budget « exceptionnel et historique »

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le budget 2021 du ministère de la Justice est en hausse de 8 %, soit une enveloppe budgétaire de 8,2 milliards d’euros. Ce budget est « exceptionnel et historique » pour le ministère de la justice, selon les termes d'Éric Dupond-Moretti.

budget justice2021

Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a présenté le 29 septembre 2020 un budget 2021 du ministère de la Justice en hausse de 8,2 milliards d’euros (hors contribution au compte d’affectation spéciale « CAS pension »). 

« Historique » parce que « c’est la première fois en 25 ans que le budget de la justice augmente autant : + 8 % soit 607 M€ supplémentaires ».
« Exceptionnel » par « son montant total de 8,2 milliards d’euros (hors contribution au compte d’affectation spéciale « CAS pension »), et par le renforcement historique des moyens humains de l’ensemble des métiers de la justice.».

2.450 emplois nets supplémentaires

Le budget prévoit 2.450 recrutements : 1.100 pour les tribunaux (magistrats et greffiers), 1.200 pour l’administration pénitentiaire (surveillants et conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation) et plus de cent personnels pour la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ).

Des moyens pour la justice de proximité : +200 M€ et 950 recrutements supplémentaires

Pour mettre en œuvre la justice de proximité, le budget prévoit 200 millions d'euros et 950 emplois nouveaux nets à recruter dès maintenant.
L'ambition est de « rendre une justice plus rapide et de qualité », « incarcérer mieux et plus efficacement », et « mieux accompagner les mineurs délinquants pour éviter la récidive ».
En ce qui concerne les recrutements, 764 juristes assistants et « renfort de greffes » vont être recrutés dans les prochaines semaines et les tout prochains mois.
Les services judiciaires seront également renforcés par le doublement du recours aux vacations des magistrats à titre temporaire, des magistrats honoraires et aux délégués du procureur. Leur nombre est porté à 3.000 contre 2.000 aujourd'hui.
100 conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation supplémentaires seront recrutés ainsi que près d’une centaine d’éducateurs de la PJJ.

comparatif budgets justice

Arnaud Dumourier (@adumourier)

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.