UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

CEDH : pas de liberté d'expression pour le négationnisme

Affaires internationales
Outils
TAILLE DU TEXTE

La CEDH approuve la condamnation d'un ancien député allemand ayant tenu des propos niant la réalité de l’Holocauste : le négationnisme ne peut bénéficier de la protection de la Convention européenne des droits de l’Homme.

Au lendemain de la journée de commémoration de l’Holocauste, un député allemand au Parlement régional du Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale a prononcé un discours dans lequel il a déclaré que "le soi-disant Holocauste est utilisé à des fins politiques et commerciales" et où il évoquait un "barrage de critiques et de mensonges propagandistes" et des "extrapolations sur Auschwitz". Condamné par les juridictions allemandes pour "violation de la mémoire des morts et de diffamation intentionnelle du peuple juif", il a saisi la Cour européenne des droits de l'Homme (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne