Publication du Tome 3 d’Alice au Pays du Droit : interview de Juliette Mel

Interviews
TAILLE DU TEXTE

Précédé de deux tomes « Alice prête serment » et « Alice au tribunal judiciaire », le troisième tome d'Alice au Pays du Droit aborde un nouvel aspect de la profession d’avocat « Alice commise d’office ».

« Alice au Pays du Droit » est une BD imaginée par Juliette Mel et illustrée par Elodie CARDOSO. Juliette Mel est avocate et enseignante à la fac. Elle a la volonté de rendre le droit accessible à tous et de désacraliser le monde des avocats.

Le tome 3 « Alice commise d’office » sort ce mois de mai, comment le présenteriez-vous ?

D’un côté, il s’agit de la suite des deux premiers tomes bien que chaque tome est conçu individuellement pour être lu de façon autonome. Ce tome là concerne les avocats commis d’office qui rencontrent un certain nombre de difficultés.

L’idée reste la même que les précédents tomes. Le lecteur continue de suivre les évolutions d’Alice dans son cabinet où elle rencontre des problèmes avec ses supérieurs, ses autres collègues collaborateurs etc.

De l’autre, nous nous attachons à aborder un domaine juridique précis.

Le tome 2 évoquait les procédures devant le tribunal judiciaire et ce tome 3 concerne la commission d’office.

Que va-t-il arriver à Alice dans le tome 3 ?

Pour dévoiler sans trop en dire, Alice va nouer des relations très personnelles avec son supérieur, ce qui va lui causer beaucoup de difficulté…

Au travers de ces tomes, y a-t-il plusieurs choses que vous souhaitez mettre en avant ?

Il y a plusieurs fils rouges, le premier est d’aborder la problématique de l’avocature, comme dans d’autres milieux, de l’égalité entre les hommes et les femmes.

Le deuxième est de dresser une satire du milieu des avocats, qui est parfois mal connus du grand public.

Enfin, le troisième objectif c’était d’apprendre du droit en lisant une BD. C’est à dire, découvrir une autre forme d’apprentissage juridique, plus ludique.

Le droit n’est pas aussi poussiéreux qu’on le pense et cela permet d’ouvrir au plus grand nombre possible certains aspects juridiques et de montrer ma passion du droit.

Par le biais des tomes, souhaitez-vous évoquer les grands axes de la vie d’avocat ou, par la suite, axer vers une spécialisation ?

Non, ce sera toujours la même chose, c’est à dire, les grands axes de la vie d’avocat comme la maladie, l’association, la rupture du contrat de collaboration etc.

Et, parallèlement, les particularités d’un domaine juridique, sur ce tome 3, « L’Avocat commis d’office», mais il y a encore pleins d’autres domaines juridiques à aborder.

Est-il envisageable que dans les prochains tomes vous évoquiez les autres professions du droit ?

Oui, de façon connexe elles sont abordées. Dans le tome 2, nous parlons des huissiers, et dans le prochain tome nous parlerons d’un type de juge - dont nous n’avons pas encore parlé qui est le juge professionnel comme le conseil de prud’hommes. J’ambitionne aussi d’aborder les juridictions internationales de type ONU.

Propos recueillis par Emma Valet

L'annuaire du Monde du Droit

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.