Interdiction de gérer : obligation pour le tribunal de motiver sa décision

Procédure civile
Outils
TAILLE DU TEXTE

Lorsqu’il ordonne une interdiction de gérer à un dirigeant d’entreprise, le tribunal est tenu de justifier sa décision.

Une SARL, dont M. M. était le gérant, a été mise en liquidation judiciaire.Le ministère public a assigné M. M. en prononcé d'une mesure de faillite personnelle ou d'interdiction de gérer, en lui reprochant la tenue d'une comptabilité manifestement incomplète ou irrégulière, et le défaut de déclaration de la cessation des paiements dans le délai de 45 jours.Un jugement correctionnel a condamné M. M. à des peines d'emprisonnement avec sursis et d'amende pour des faits de fraude fiscale commis en sa qualité de gérant. Le 6 décembre 2017, la cour d’appel de Colmar a condamné M. M. à une interdiction de gérer pour une période de huit ans. Elle a constaté que la (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.