UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

L’oeuvre Naked de Jeff Koons est une contrefaçon : confirmation en appel

Propriété intellectuelle / industrielle
Outils
TAILLE DU TEXTE

La cour d’appel de Paris confirme que l’oeuvre Naked de Jeff Koons est une contrefaçon du cliché "Enfants" du photographe français Jean-François Bauret.

Le 9 mars 2017, le tribunal de grande instance de Paris a condamné le Centre Pompidou, ainsi que la société dont Jeff Koons est le gérant, pour contrefaçon.Il a estimé que la sculpture "Naked" de l’artiste est la contrefaçon du cliché "Enfants" du photographe français Jean-François Bauret, diffusé en 1975 sous forme de carte postale, représentant deux enfants nus dans une pose identique à celle de la sculpture. Dans un arrêt du 17 décembre 2019, la cour d’appel de Paris relève les nombreuses similitudes entre la photographie et la sculpture.Ainsi, les deux oeuvres présentent toutes les deux un petit garçon à gauche et une petite fille à (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne