UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Les Etats-Unis et les opérations de taille importante dominent le marché des fusions-acquisitions en 2018

Etudes et Documents
Outils
TAILLE DU TEXTE

La volatilité du marché et la montée des risques ne découragent pas les opérations stratégiques.

Selon le dernier rapport M&A Insights d’Allen & Overy, les opérations de taille importante (dites aussi « mega-deals ») ont largement contribué au dynamisme du marché international des fusions-acquisitions depuis le début de l’année 2018. Les opérations d’une valeur supérieure à 10 milliards de dollars ont en effet enregistré une progression de 120% par rapport à l’année dernière. Les données du rapport, fournies par Refinitiv (anciennement Thomson Reuters Financial and Risk Business), montrent également que le nombre de transactions d’une valeur supérieure à 5 milliards de dollars est à son plus haut niveau depuis plus de dix ans, ce qui atteste de l’appétit croissant des acteurs pour les transactions stratégiques de grande taille.

L’essor des « méga-deals » se poursuit en particulier en Europe, où la valeur des opérations est en progression de 40% depuis le début de l’année 2018, atteignant un montant total de 930 milliards de dollars contre 666 milliards en 2017, alors que, dans le même temps, le nombre de transactions a baissé de 18% par rapport à 2017.

allen overy deals value2018 Q4

Le rapport révèle également que la confiance des opérateurs s’est améliorée en 2018, malgré des conditions de marché qui deviennent plus difficiles et des incertitudes géopolitiques croissantes, puisque l’on observe une hausse de la valeur globale des opérations de 32% par rapport à 2017. Cette hausse est notamment soutenue par l’activité transfrontalière avec un montant total des opérations cross-border au plus haut niveau depuis 10 ans.

 « Le marché des fusions-acquisitions est resté remarquablement robuste dans un contexte de volatilité croissante des marchés internationaux.», explique Frédéric Moreau, associé au sein de la pratique fusions et acquisitions d’Allen & Overy à Paris. « 2019 fera toutefois face à de nombreux défis : montée du protectionnisme, incertitudes politiques et risques juridiques liés au Brexit. »

allen overy deals values ectors2018 Q4

L’année 2018 réaffirme également la place des États-Unis comme marché leader en matière de fusions-acquisitions, avec une augmentation du montant total des opérations de 57% sur les onze premiers mois de l’année, la plus forte hausse enregistrée sur cette période, soit 44% de l’activité M&A mondiale depuis janvier. Premier investisseur mondial, les Etats-Unis ont également attiré plus d’investissements en provenance de l’étranger que n’importe quel autre marché sur la même période, malgré une baisse de 92% des investissements chinois sur les six premiers mois de l’année, à cause de contrôles plus stricts de la part des autorités chinoises et américaines.

En Europe occidentale, l’Allemagne s’illustre comme l’un des principaux marchés en matière de private equity, avec une augmentation de 32%, en termes de valeur, des opérations sur l’année en cours.

Sur le plan sectoriel, ce sont les Sciences de la vie qui dominent le marché, avec une augmentation de 80% du montant total des opérations dans ce secteur, dont 36% sont issus de deux opérations colossales : le rachat de Shire par Takeda pour 77 milliards de dollars et le rachat d’Express Scripts par la société d’assurance-maladie américaine Cigna pour 69 milliards de dollars. Le secteur des Télécoms a lui aussi connu une vague de méga-deals au niveau international cette année, avec une hausse de 81% de la valeur totale des opérations, alors que les volumes sont restés stables sur la même période.